Le candidat de la Coalition avenir Québec dans Chauveau, Sylvain Lévesque

«Affaire Éric Caire»: un caquiste met les libéraux en garde

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chauveau, Sylvain Lévesque, affirme ne s’être jamais senti porté par un vent aussi favorable qu’actuellement. Les attaques des adversaires de la CAQ contre son collègue Éric Caire ne changent rien à cette situation sur le terrain, assure-t-il. Il croit même qu’elles pourraient se retourner contre eux.

Sylvain Lévesque, 44 ans, participe à sa cinquième campagne électorale. Il soutient n’avoir «jamais senti un électorat aussi favorable», même lorsqu’il compare cette course à celle qui l’a mené au Salon bleu de l’Assemblée nationale de 2012 à 2014. 

Il est l’homme qui veut arracher Chauveau des mains de la libérale Véronyque Tremblay. 

Cinquième campagne électorale? Il a été battu lors d’une élection partielle dans Vanier en septembre 2004 et lors des élections générales de 2007, alors qu’il portait les couleurs du Parti québécois.

Il a été élu dans Vanier-Les Rivières en 2012 et battu en 2014 dans cette même circonscription — comme caquiste ces deux fois-là.

M. Lévesque assure que ce vent favorable n’a en rien diminué avec la démission cette semaine du président du parti, Stéphane Le Bouyonnec, et les excuses qu’a dû présenter le député sortant de La Peltrie, Éric Caire, pour avoir accepté, avec son ex-conjointe, un prêt du maire de L’Ancienne-Lorette.

Du «salissage»

Les gens qu’il rencontre prennent comme du «salissage» ce qui se dit contre le député Caire dans les médias et ce que disent ses adversaires politiques, indique-t-il.

Ils lui ont moins parlé de M. Le Bouyonnec, sans doute parce qu’il est moins connu, pense-t-il. Lui-même parle de «distractions électorales» pour décrire ces deux épisodes de la semaine.

«Le fort désir de changement s’accompagne d’un rejet médiatique», a confié au Soleil un autre caquiste avant cet entretien avec Sylvain Lévesque pour signifier, lui aussi, mais dans des mots différents, que le «vent de changement est si fort» que les critiques contre la CAQ peuvent même la renforcer.

Ces deux dernières années, Sylvain Lévesque a participé au blogue des Spins Doctors du Journal de Québec, tenu des chroniques politiques à la radio, notamment au FM93, ainsi qu’à RDI.