Québec reconstruira le viaduc du chemin des Quatre-Bourgeois, qui donne des signes de dégradation évidents.

Élargissement de l'autoroute Henri-IV: des chantiers pour préparer le terrain

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) aura de quoi se sustenter avant de prendre l'énorme bouchée que constitue l'élargissement de l'aurotoute Henri-IV. Il annoncera bientôt qu'il reconstruit le viaduc du chemin des Quatre-Bourgeois au-dessus de l'autoroute Duplessis et qu'il rajoute une voie sur l'autoroute Félix-Leclerc entre Duplessis et Henri-IV.
Le sous-ministre André Caron l'a dit mercredi, lors de l'annonce d'investissements de 377 millions $ sur deux ans dans la région de la Capitale-Nationale : le MTQ veut dégager tous les axes nord-sud avant de s'attaquer à Henri-IV, car il y aura de grandes répercussions sur la circulation.
Il termine donc cette année le mégachantier de l'autoroute Robert-Bourassa par la réfection du viaduc du boulevard Wilfrid-Hamel et ses alentours. Il achève aussi un chantier majeur sur l'autoroute Duplessis, à la hauteur de l'avenue Blaise-Pascal.
Quatre-Bourgeois
Un appel d'offres vient également d'être publié pour la préparation des relevés topographiques et des plans et devis en vue du réaménagement complet de l'intersection avec le chemin des Quatre- Bourgeois, un peu plus au sud. Le viaduc qui passe au-dessus de l'autoroute Duplessis donne des signes de dégradation évidents. Il est recouvert de grillages qui retiennent le béton et l'empêchent de tomber sur les véhicules circulant dessous. Les travaux sont évalués à 10 millions $.
Mercredi est aussi venue la confirmation de la réfection du viaduc de la rue Soumande, rendu au bout de sa vie utile. La nouvelle structure comptera quatre voies dès la fin de cette année et donnera sur un boulevard urbain revampé permettant une meilleure circulation autour de l'amphithéâtre, promis pour 2015. L'autoroute Laurentienne sera donc libérée dès 2014.
Félix-Leclerc
Le MTQ entend également remettre sur les rails le projet d'élargissement de l'autoroute Félix-Leclerc entre Duplessis et Henri-IV. À cette hauteur, plusieurs l'appellent encore l'autoroute Charest.
Annoncé une première fois en 2011, ce chantier doit faire officiellement passer la chaussée de deux à trois voies dans chacune des directions sur une distance de 1,3 kilomètre.
Cette portion se transforme souvent en stationnement, le matin en direction est et le soir en direction ouest, en raison du trafic en provenance et à destination des villes de banlieue de l'ouest. La facture de la mise à niveau devrait tourner autour de 20 millions $.
Pendant ce temps, les ingénieurs du Ministère prépareront le terrain pour l'élargissement d'Henri-IV, qui ne pourra débuter avant 2015. «Il faut planifier quels travaux on a à faire, comment on va les faire pour minimiser l'impact» sur la circulation, fait valoir Guillaume Paradis, porte-parole régional de Transports Québec.