La mairesse Wanita Daniele de Sainte-Brigitte-de-Laval n'était pas en mesure de dire vendredi si l'ancien dg Gaétan Bussières sera congédié ou si la Ville tentera de trouver un terrain d'entente pour le versement d'une indemnité de départ réduite.

Une seconde école au coeur de Sainte-Brigitte-de-Laval

La nouvelle école primaire de Sainte-Brigitte-de-Laval sera construite au coeur de la municipalité, rue Saint-Paul, près de l'actuel établissement d'enseignement.
L'annonce survient quelque 10 mois après que la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, eut confirmé en mai 2013 l'octroi de 10 millions $ pour la construction d'un nouvel édifice de 21 classes.
Ce projet était considéré comme un incontournable par la commission scolaire des Premières-Seigneuries en raison de la forte croissance démographique de la ville. Son président, Jean-Marc Laflamme, explique le choix de l'emplacement.
«Il s'agit d'un site relativement plat, où il sera facile d'ériger l'école : la superficie du terrain elle-même, d'approximativement 15 000 m2, permettra un éventuel agrandissement de l'établissement. Il sera également simple d'organiser le transport scolaire, en raison de la situation géographique du terrain.»
Il s'agit du même projet que l'an passé, à la différence près que la construction est aujourd'hui estimée à 11 millions $ plutôt que les 10 millions $ initiaux. «Nous répondons aux besoins des familles de la ville, dont les enfants auront la chance de réaliser une partie de leur parcours au primaire dans une école neuve. L'emplacement de cette construction sera des plus judicieux, pour l'ensemble des citoyens», a soutenu la mairesse de l'endroit, Wanita Daniele.
La construction s'inscrit dans une volonté plus large du gouvernement du Québec, qui avait décidé l'an passé de financer sept agrandissements pour un total de 110 nouvelles classes dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches.
Une école de 21 classes d'environ 10 millions $ sera aussi construite à Saint-Nicolas et une autre de 14 classes sera érigée à Lac-Beauport, pour une somme de quelque 7 millions $.