Les porte-parole de Tel-jeunes, les comédiens Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk, assisteront au colloque ce week-end, au collège Mont-Saint-Louis.

Tel-Jeunes réunit ses «entraidants» de 21 écoles secondaires

MONTRÉAL - Quelque 300 adolescents provenant de 21 écoles secondaires du Québec participent ce week-end, à Montréal, au colloque des «entraidants» de l’organisme Tel-jeunes.

L’événement, qui se tient tous les deux ans, réunit des jeunes qui agissent comme «sentinelles» dans leurs écoles pour détecter ceux et celles qui montrent des signes de détresse.

Le programme des «entraidants» a été créé il y a près de 20 ans pour répondre au besoin des jeunes désirant aider leurs amis. Ces adolescents sont accompagnés par les formateurs professionnels de Tel-jeunes, leur permettant de répondre adéquatement aux confidences d’autres jeunes.

Ces entraidants ont aussi besoin de soutien, puisqu’il reçoivent souvent des confidences très lourdes, de jeunes aux tendances suicidaires notamment, qu’ils peuvent difficilement partager.

Les porte-parole de Tel-jeunes, les comédiens Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk, assisteront au colloque ce week-end, au collège Mont-Saint-Louis.