L'éducation doit passer devant la santé, affirme Yves Bolduc. «Je le disais même lorsque j'étais ministre de la Santé. L'éducation doit être la priorité numéro un. C'est le principal déterminant pour la santé des gens», estime le médecin.

Taxes scolaires: la CAQ réclame le remboursement

La Coalition avenir Québec (CAQ) exhorte le nouveau ministre de l'Éducation Yves Bolduc à maintenir l'obligation pour les commissions scolaires de rembourser aux citoyens une partie de leur augmentation de taxes scolaires de l'an passé. L'équilibre budgétaire ne doit pas se faire «sur le dos des contribuables», a fait valoir le porte-parole caquiste en éducation, Jean-François Roberge.
Mercredi, Le Soleil a écrit que les commissions scolaires préparent les comptes de taxes sans considérer l'obligation d'offrir un crédit comme le gouvernement péquiste le souhaitait. Mercredi, le ministre Bolduc a convenu que les commissions doivent composer avec une réalité difficile. «Les clientèles sont là, il y a un besoin d'argent», a-t-il reconnu. Il promet de prendre une décision rapidement dans le dossier.
Son chef Philippe Couillard a déjà déploré l'abandon d'un programme de péréquation par les péquistes qui a privé les commissions de 200 millions $ l'an passé. Ces dernières ont compensé cette compression en haussant les taxes scolaires. Reste à voir comment les libéraux pourraient financer un rétablissement de la péréquation dans l'état actuel des finances publiques.