Le vice-recteur principal de l'Université Laval, Éric Bauce

Sursis pour la Société des Amis du Jardin Van den Hende

La Société des Amis du Jardin Van den Hende peut ranger ses boîtes, du moins pour l'instant. Après avoir reçu l'ordre de quitter le campus, les discussions ont repris mercredi avec l'Université Laval afin d'en arriver à une nouvelle entente.
En avril, l'Université Laval avait décidé de mettre un terme à sa collaboration avec la Société des Amis, qui durait depuis plus de 20 ans. La Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation avait fait parvenir un avis d'éviction à l'organisation qui logeait dans le pavillon de l'Envirotron, situé au coeur du Jardin Van den Hende. Les bénévoles de la Société avaient jusqu'à jeudi pour plier bagage.
Or une rencontre de la dernière chance a eu lieu mercredi entre le vice-recteur principal, Éric Bauce, et des membres de la Société des Amis. À la suite de cette rencontre, l'Université Laval s'est limitée à affirmer que l'administration est «en discussion avec les représentants de la Société des Amis pour évaluer les bases d'une nouvelle entente».
Selon nos informations, la Société des Amis a obtenu la permission de rester dans leur local de l'Envirotron pendant cette nouvelle période de négociations.
La Société des Amis, qui compte plus de 400 membres, était jusqu'à tout récemment responsable de l'accueil et de l'animation du Jardin. L'Université Laval avait mis fin à leur collaboration parce qu'elle ne correspondait plus aux besoins et à la vision de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, qui veut rendre ce lieu plus accessible au grand public, avait indiqué la porte-parole de l'établissement, Andrée-Anne Stewart. L'administration universitaire avait entrepris de mettre sur pied son propre comité de bénévoles pour animer le site.