Même s'ils sont fort attrayants, les nouveaux modules de jeu de deux écoles de Shannon ne peuvent être utilisés pour l'instant, car ils ne respectent pas les normes canadiennes de sécurité. Les enfants devraient pouvoir s'y amuser d'ici quelques semaines.

Shannon: des modules de jeu neufs... inutilisables

Trois semaines après le début des classes, les élèves des écoles Alexander-Wolff et Dollard-des-Ormeaux, à Shannon, se sont vu refuser l'accès à leurs modules de jeu tout neufs. La raison? Ils ne respectaient pas les normes canadiennes.
Ces modules ont été donnés aux écoles par la Municipalité de Shannon. Achetés durant l'été, ils ont fait le bonheur des jeunes dès la rentrée. C'est lorsqu'ils ont été inspectés par un architecte paysagiste que des lacunes ont été trouvées. «Ça a été assez rapide. Dès qu'on a eu la perception que quelque chose n'allait pas, on a interdit l'accès», explique Stéphane Pigeon, dg de la commission scolaire anglophone Central Québec, qui gère l'école Dollard-des-Ormeaux.
Il a ensuite averti la commission scolaire de la Capitale, qui, elle aussi, a fait clôturer les jeux de l'école Alexander-Wolff. «On n'a pas pris de chance. On ne joue pas avec la sécurité des enfants», soutient la porte-parole Marie-Élaine Dion. 
Ni blessure, ni plainte
Aucun enfant ne s'est toutefois blessé dans ces jeux et aucun parent n'a porté plainte. Les lacunes concernent plutôt la façon dont ils ont été installés, notamment l'épaisseur de paillis qui a été placé sous les modules de jeu. 
À la Municipalité de Shannon, on se veut rassurant. «La norme a été mise à jour en 2014, alors on va s'ajuster. On s'est dit qu'en tant qu'organisation publique, on avait la responsabilité de donner l'exemple», explique Hugo Lépine, dg de la Municipalité. 
Des travaux sont en cours sur ces jeux, qui devraient rouvrir dans les prochaines semaines. «On conçoit des parcs depuis 2008 à Shannon et on ne relève aucun incident», ajoute M. Lépine.