Le Soleil
La rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours
La rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours

«Protégeons la liberté académique», dit la rectrice de l’Université Laval

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
Le débat parfois strident entourant l’utilisation du mot nègre par une professeure de l’Université d’Ottawa a eu des échos jusqu’à Québec : la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours, a publié vendredi matin une lettre ouverte à la communauté universitaire pour défendre la liberté académique, mais aussi pour rappeler qu’elle doit s’exercer avec doigté. Le Soleil a pu s’entretenir avec elle.