Avec le changement de cap des commissaires, les sept enfants concernés pourront fréquenter dès l'automne les programmes de hockey et de soccer de l'école des Berges.

Premières-Seigneuries: feu vert aux ententes de scolarisation

La Commission scolaire des Premières-Seigneuries (CSDPS) a finalement décidé de donner suite à la recommandation de sa protectrice de l'élève dans le dossier des ententes de scolarisation dont Le Soleil a fait état la semaine dernière.
La décision a été prise lors d'une séance extraordinaire du conseil des commissaires, jeudi soir.
Pour rappel, la CSDPS refusait de signer des ententes de scolarisation pour sept élèves qui souhaitaient fréquenter le programme de concentration sportive de l'école des Berges, située sur le territoire de la Commission scolaire de la Capitale, malgré un avis contraire de sa protectrice de l'élève.
Un programme équivalent
La CSDPS justifiait ce refus par le fait qu'un de ses établissements, l'école La Farandole, offrait un programme équivalent à celui de l'école des Berges. Un point de vue que ne partageait pas sa protectrice de l'élève, selon qui les deux programmes ne sont pas équivalents au regard notamment des objectifs et de la clientèle visés.
Invité à commenter la position de la CSDPS, le ministre de l'Éducation, François Blais, avait déclaré la semaine dernière par l'entremise de son attachée de presse qu'il s'attendait à ce que les commissions scolaires prennent des décisions en fonction des intérêts des élèves et qu'elles suivent les recommandations de leur protecteur de l'élève.
Avec le changement de cap des commissaires, les sept enfants concernés pourront fréquenter dès l'automne les programmes de hockey et de soccer de l'école des Berges.