Le géant aurifère Goldcorp a soumis une offre hostile évaluée à 2,6 milliards $ afin de mettre la main sur la minière québécoise Osisko.

L'Université Laval s'associe à Goldcorp

L'Université Laval s'associe au producteur aurifère canadien Goldcorp Inc. pour la création d'une nouvelle chaire de recherche portant sur le droit des ressources naturelles et de l'énergie.
Cette chaire, «une première dans le monde de la francophonie», selon le recteur Denis Brière, sera financée par Goldcorp Inc. et par le cabinet d'avocats Fasken Martineau au cours des cinq prochaines années, à hauteur d'un million de dollars et de 250 000 $ respectivement.
«Les travaux de la chaire auront certainement un impact positif à long terme auprès des experts, des acteurs de l'industrie et de l'opinion publique, notamment en démystifiant et en mettant en lumière des enjeux spécifiques des domaines des ressources naturelles et de l'énergie», prévoit Brent Bergeron, premier vice-président affaires chez Goldcorp Inc.
La Chaire de recherche et d'innovation Goldcorp Inc. en droit des ressources naturelles et de l'énergie aura entre autres pour but de fournir des connaissances sur les principaux aspects du droit régissant ces domaines, et ce, selon trois points de vue : la société, la nature et l'économie.
La responsabilité sociale des entreprises dans le domaine, la participation des collectivités locales et des autochtones aux projets, la protection de l'environnement, les responsabilités de l'exploitant et de l'État ainsi que l'acceptabilité sociale des projets feront partie des enjeux abordés.