L'Université de Montréal doit rembourser 18 millions $ perçus en trop

L'Université de Montréal doit rembourser au gouvernement 18 millions $ perçus en trop pendant 10 ans pour des étudiants qui ont été financés... en double.
Depuis plusieurs années, le ministère de l'Immigration subventionne des universités québécoises qui offrent une formation à temps plein en francisation à des immigrants.
Chaque université reçoit aussi une subvention de fonctionnement du ministère de l'Enseignement supérieur, qui varie selon le nombre total d'étudiants inscrits chaque année.
Puisque les universités reçoivent déjà un financement particulier pour les immigrants inscrits au cours de francisation, elles doivent les exclure du nombre total d'étudiants déclarés chaque année au ministère de l'Enseignement supérieur, selon les règles en vigueur.
Or pendant 10 ans, de 2000 à 2010, l'Université de Montréal a contrevenu à cette règle. L'établissement a donc encaissé 17,9 millions $ en trop au cours de cette période, indique-t-on du côté du ministère de l'Enseignement supérieur, qui s'est aperçu de la situation à la suite d'échanges avec le ministère de l'Immigration.
Trois autres universités québécoises - dont l'Université Laval - offrent aussi des cours de francisation subventionnés par le ministère de l'Immigration, mais l'Université de Montréal est la seule à avoir reçu du financement en double.
Une «erreur»
À l'Université de Montréal, on affirme qu'il s'agit tout simplement d'une «erreur». «Lorsque la situation a été découverte, des discussions ont eu lieu et il a été décidé de rembourser les sommes perçues en trop», explique son porte-parole, Mathieu Filion.
L'entente entre l'Université de Montréal et le ministère de l'Enseignement supérieur est récente, puisqu'elle a été conclue en février. Le remboursement de près de 18 millions $ se fera sur une période de 11 ans «équivalente à celle durant laquelle l'Université a bénéficié de ce financement», indique Pascal Ouellet, porte-parole du Ministère.
Au cours des prochaines années, la subvention annuelle de l'Université de Montréal, qui est d'environ 450 millions $, sera donc amputée de 1,6 million $. «C'est certain qu'il va falloir regarder comment absorber cette somme-là et faire des modifications au budget déjà adopté», affirme M. Filion.
Le budget de l'Université de Montréal s'élève à environ 700 millions $.