Les femmes d’exception honorées à l’Université Laval [VIDÉO]

Dix femmes diplômées se démarquant par leur parcours académique et professionnel étaient à l’honneur, lundi, à l’Université Laval. Au lendemain de la Journée internationale des femmes, la première université francophone en Amérique et le Conseil du statut de la femme présentaient l’événement Éclairons toutes les voix. Dix femmes au parcours académique et professionnel étaient à l’honneur.

Pour la première fois, le Conseil du statut de la femme et l’Université Laval s’unissaient pour mettre de l’avant la vie de dix «pionnières» de la société québécoise.

«On présente le parcours de dix pionnières qui, dans différents secteurs, ont été les premières à obtenir des diplômes à l’Université Laval et qui ont contribué à faire évoluer le Québec», a mentionné la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours. On fait le lien entre l’enseignement supérieur et l’évolution du Québec et ces femmes qui ont osé qui ont eu le courage d’aller là où d’autres n’avaient pas été dans le passé.»

Parmi elles, la première diplômée en médecine à l’Université Laval en 1938 et la première Québécoise nommée à la Cour suprême du Canada en 1951.

«On a voulu reconnaître la contribution des premières diplômées et des pionnières qui ont tracé la voie, qui ont fait preuve de beaucoup de persévérance et qui sont encore aujourd’hui des modèles», a ajouté Me Louise Cordeau, présidente du Conseil du statut de la femme. 

Une table ronde réunissait aussi Claire Deschênes, France Légaré et Louise Provencher, afin de témoigner des défis rencontrés par les femmes dans différents domaines d’études, en fonction des époques. Elles sont respectivement la première femme à enseigner le génie à l’Université Laval, une chercheuse dont la carrière a un rayonnement international exceptionnel et la première femme chirurgienne générale dans la région.

Les 10 pionnières sont:

  • Jeanne Lapointe – Sciences sociales (1938) : première laïque diplômée aux cycles supérieurs à l’Université Laval
  • Yvette Brissette – Médecine (1938) : première femme diplômée en médecine à l’Université Laval
  • Louise Dumais – Sociologie (1945) : fondatrice du premier Département d’éducation physique au Québec
  • Ida Rowland – Service social (1948) : première femme noire à obtenir un doctorat à l’Université Laval
  • Claire L’Heureux-Dubé – Droit (1951) : première Québécoise nommée à la Cour suprême du Canada
  • Hélène Alarie – Bioagronomie (1963) : première femme agronome au Québec
  • Estelle Lacoursière – Sciences forestières (1969) : première femme à la maîtrise en sciences forestières
  • Christine Vallée – Architecture (1970) : première femme diplômée de l’École d’architecture de l’Université Laval
  • Pauline Marois – Service social (1971) : première femme première ministre du Québec
  • Laurie Rousseau-Nepton – Physique (2017) : première femme autochtone du Québec diplômée en astrophysique