Le cégep anglophone Champlain St. Lawrence, dans le secteur Sainte-Foy

Les étudiants du Cégep St. Lawrence votent pour... l'austérité!

Aucun cégep de la région de Québec n'aura débrayé ce printemps pour se joindre au mouvement étudiant contre l'austérité. Même que le Cégep St. Lawrence a pris position en faveur des mesures budgétaires du gouvernement de Philippe Couillard.
Dans un communiqué publié mercredi, l'Association étudiante de l'établissement anglophone a annoncé avoir adopté deux motions. Les quelques centaines d'étudiants qui ont voté en assemblée générale ont appuyé à 53,7 % la position selon laquelle l'association étudiante était «en faveur des politiques d'austérité imposées par le gouvernement libéral».
Quant à une éventuelle grève, ne serait-ce que d'une journée le 1ermai - plusieurs syndicats et associations étudiantes ont prévu une journée de grève sociale -, les étudiants de St. Lawrence ont été encore plus catégoriques, s'y opposant à 85,7 %.
Rappelons que le Cégep Garneau et le Cégep de Sainte-Foy ont tous deux voté contre la grève. Les cégeps Limoilou et de Lévis-Lauzon n'ont pas tenu de votes, écartant ainsi d'entrée de jeu la possibilité d'un débrayage printanier.
À l'Université Laval, qui comptait environ 3000 grévistes depuis deux semaines, les votes de reconductions de grève des 48 dernières heures ont fait passé la masse à un peu plus de 2000 étudiants. 
Parmi les plus irréductibles, les étudiants de deuxième et troisième cycles en philosophie ont voté la grève jusqu'au 4 mai. Un vote de reconduction est toutefois prévu chaque semaine d'ici l'échéance.
La majorité des universitaires toujours en grève sont issus des programmes en sciences sociales.