Lors d’une séance extraordinaire, mardi, les commissaires ont rejeté à l’unanimité la demande du conseil d’établissement de l’école Cardinal-Roy d’abandonner l’enseignement général et adapté, à la satisfaction des gens sur place.

Les classes régulières resteront à Cardinal-Roy

Les commissaires de la commission scolaire de la Capitale ont pris la décision à l’unanimité, mardi, lors d’une séance extraordinaire, de ne pas donner suite à la demande du conseil d’établissement de l’école secondaire Cardinal-Roy. Celui-ci voulait supprimer l’enseignement général et adapté pour laisser toute la place au programme contingenté sports-arts-études.

Mais le statu quo n’étant plus possible, ils ont voté une résolution pour apporter des changements pour une offre bonifiée et des classes supplémentaires dans de nouveaux locaux.

Selon les commissaires, la proposition ne rejoignait pas une adhésion assez forte pour aller de l’avant avec cette demande. Ni le comité citoyen ni les écoles primaires et secondaires aux alentours n’étaient pour cette réforme. Cependant, puisque le statu quo n’était pas possible, ils ont demandé à l’école lors de sa démarche d’élaboration de son projet éducatif au 1er juillet 2019 de prendre en compte la réalité de la clientèle du secteur régulier du premier cycle afin de lui proposer une offre éducative attrayante.

Ils demandent aussi au conseil d’établissement d’analyser la possibilité de modifier l’horaire des élèves afin de maximiser la capacité d’accueil de l’école et de permettre le développement du programme sports-arts-études.

Ajout d’espaces

Les commissaires mandatent également la direction générale d’explorer pour 2019-2020 les possibilités d’ajout d’espaces pour l’école, notamment avec des locaux appartenant aux deux centres de formation professionnelle adjacents à l’école ou par l’ajout d’unités mobiles temporaires. La direction générale devra aussi voir la possibilité de convertir les espaces adjacents à l’école et disponibles afin d’ajouter à moyen et long terme l’espace permanent requis à son développement. Il s’agit en fait de convertir l’amphithéâtre du centre de formation professionnelle Wilbrod-Bhérer en une quinzaine de salles de classe pour accueillir environ 375 élèves de plus.

Enfin, la direction générale devra procéder avec les écoles concernées à l’analyse globale de l’offre éducative au secondaire dans le secteur du centre-ville afin de la rendre complémentaire.

Mobilisation

Dès l’annonce du projet de l’école Cardinal-Roy, des parents, des citoyens et des organismes communautaires se sont mobilisés pour convaincre la commission scolaire de la Capitale de ne pas y donner suite.

Ils ont été une centaine à former une chaîne humaine le 30 octobre. Une pétition de 1100 noms a aussi été signée. Plus d’une cinquantaine de groupes communautaires, parents, clubs sportifs, conseils d’établissement d’autres écoles et anciens élèves avaient également déposé des mémoires lors des consultations publiques.

Pour l’année 2018-2019, 854 élèves sont inscrits sur une capacité de 980. Les élèves du programme sports-arts-études représentent 85 % de la clientèle.