La rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours

Les cégeps et universités de Québec se regroupent

Onze universités et cégeps de Québec travailleront désormais main dans la main pour attirer, développer et retenir les talents à Québec.

Il s’agit d’un premier partenariat d’importance entre ces institutions d’enseignement supérieur, qui normalement, sont en compétition pour attirer des étudiants chez elles. 

«On veut faire tomber des silos qui rendent plus difficiles les trajectoires pour chaque personne», indique Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval. Reconnaître des cours, des acquis ou des stages qui ont été faits ailleurs par exemple. Les cégeps et les universités veulent également faire missions communes de recrutement d’étudiants à l’international et personnaliser leurs parcours. 

Depuis qu’elle a pris les rênes de l’Université Laval il y a un an, Mme D’Amours travaille avec les dirigeants des autres cégeps et universités de Québec à développer ce pôle régional de la Capitale-Nationale. Le gouvernement du Québec octroie 500 000 $ à cette initiative. «Ça nous donne une force régionale qui est importante», commente-t-elle. 

Mme D’Amours est consciente que le défi est grand et qu’il faudra faire tomber «des murs», mais elle se dit prête à passer à l’action. Les membres du pôle établiront rapidement une cible régionale d’étudiants étrangers à attirer chaque année à Québec.

«L’automne s’en vient, mais ce matin, c’est une forme de printemps», commente Guy Laforest, directeur de l’ENAP, qui dit n’avait jamais vu de collaboration semblable à Québec. «C’est quelque chose d’assez unique», rendu possible grâce au leadership de Mme D’Amours, croit-il. 

Le pôle régional de la Capitale-Nationale comprend l’Université Laval, le Cégep de Sainte-Foy, le Cégep Garneau, le Cégep Limoilou, le Collège St. Lawrence, la TELUQ, l’ENAP, l’INRS, l’Université du Québec, le Campus Notre-Dame-de-Foy et le Collège Mérici. 

D’autres partenaires extérieurs au monde de l’éducation se greffent au projet, comme la Ville de Québec, Québec International, Mon Avenir TI, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, de même que les principaux établissements de santé de la capitale.