Jean Dubé, professeur titulaire de la chaire, comparera le développement de différentes municipalités québécoises de taille semblable, afin de tirer des leçons de leurs erreurs et de leurs bons coups.

Le potentiel des régions sous la loupe à l'Université Laval

Qu'est-ce qui fait qu'une région se développe et l'autre pas? C'est à ce type de question à laquelle tentera de répondre la nouvelle chaire de leadership en enseignement (CLE) en développement régional et économique de l'Université Laval.
Inaugurée hier, la chaire peut prendre son envol grâce à un don sur cinq ans de 265 000 $ du Mouvement Desjardins. Jean Dubé, professeur titulaire de la chaire, comparera le développement de différentes municipalités québécoises de taille semblable, afin de tirer des leçons de leurs erreurs et de leurs bons coups.
«Quand on parle de développement, on a beaucoup tendance à se concentrer sur les villes, en se disant que si les villes se développent, ça va être un moteur pour les régions», soutient M. Dubé.
Mais ce lien n'opère pas systématiquement. «Le développement de Québec, il y a quelques villes autour qui s'en ressentent, mais c'est pas vrai que Gaspé en tire profit», donne-t-il comme exemple.
Une fois l'information colligée et vulgarisée, le professeur natif de Notre-Dame-du-Lac, dans le Bas-Saint-Laurent, se promet de faire une «mini-tournée des régions» pour partager ses trouvailles avec les décideurs publics.