Le projet de Lab-école dans Limoilou pourrait voir le jour dans le bâtiment actuel — mais rénové et agrandi — de l’école Stadacona plutôt que dans une construction neuve.

Lab-école dans Limoilou: rénovation de l’école Stadacona ou une nouvelle construction?

Le projet de Lab-école dans Limoilou pourrait voir le jour dans le bâtiment actuel — mais rénové et agrandi — de l’école Stadacona plutôt que dans une construction neuve.

Dans son appel d’offres publié la semaine dernière pour des services professionnels en architecture et en ingénierie, la commission scolaire de la Capitale dit considérer deux scénarios : la construction d’une nouvelle école ou l’agrandissement et la rénovation du bâtiment existant, abandonné depuis une dizaine d’années. Elle mentionne que le choix du projet sera sélectionné à l’été 2019.

En juin 2018, lors d’une conférence de presse annonçant les sept projets de Lab-école au Québec, on affirmait pourtant que l’école Stadacona de Limoilou serait démolie pour faire place à un tout nouveau bâtiment. La présidente de la commission scolaire, Manon Robitaille, expliquait que le bâtiment actuel ne pouvait pas être recyclé en raison de son état de décrépitude, et que le retaper coûterait 20 millions $. Il n’a pas été possible de savoir lundi auprès de la commission scolaire pourquoi on envisage maintenant sa rénovation. 

Quoi qu’il en soit, la future école accueillera quelque 375 élèves du préscolaire à la 6e année (16 classes, soit quatre au préscolaire et 12 au primaire). Une demande au ministère de l’Éducation a été faite pour un ajout de quatre classes primaires supplémentaires, mentionne-t-on dans l’appel d’offres. La nouvelle école, dont le budget initialement prévu s’élevait à 7,5 millions $, comprendra également une médiathèque, un gymnase, une cuisine et une salle à manger de même que des «locaux de collaboration» et des espaces administratifs, entre autres.

Pour la rentrée 2021

Les sept chantiers de Lab-école, qui devraient être prêts pour la rentrée 2021, devaient se partager une enveloppe totale de 60 millions $, mais des négociations sont en cours entre le gouvernement Legault et l’équipe du Lab-école afin que des sommes supplémentaires soient consenties, apprenait-on en avril dernier. 

Les Lab-écoles imaginées par l’équipe sont entre 20 et 25 % plus grandes que les écoles que le ministère de l’Éducation bâtit actuellement. Les sept projets qui seront réalisés d’ici 2021 ont eu droit à une bonification de leur budget de 15 %, mais il se peut que ce ne soit pas suffisant. «On est en train d’échanger avec le gouvernement pour bonifier les enveloppes», indiquait en conférence de presse le 10 avril l’ex-conseillère de Québec Natacha Jean, qui dirige l’équipe du Lab-école. 

Questionné lundi sur les intentions de son gouvernement, l’attaché de presse du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, s’est refusé à tout commentaire. «Des annonces viendront en temps et lieu», a simplement mentionné Francis Bouchard.

Imaginé par l’athlète Pierre Lavoie, l’architecte Pierre Thibault et le chef Ricardo Larrivée, le concept de Lab-école fait la promotion d’un mode de vie sain et actif, qui «intègre l’alimentation dans l’ADN des écoles». Son architecture doit être conçue «en créant des lieux polyvalents, flexibles et inspirants pour permettre l’innovation dans les pratiques d’enseignement», précise-t-on dans la publication Penser l’école autrement.

Outre la réhabilitation de l’école Stadacona, les projets comprennent la construction de nouvelles écoles à Rimouski, à Granby et à Montréal, de même que l’agrandissement ou la rénovation d’écoles à Maskinongé, à Gatineau et à Saguenay.