John R. Porter aurait pu obtenir un deuxième renouvellement de mandat de trois ans, tel que le stipulent les statuts de l'Université. Mais, selon nos informations, il préfère se consacrer à la réalisation du pavillon Lassonde au Musée national des beaux-arts ainsi qu'à un projet d'écriture.

John R. Porter quitte l'Université Laval

John R. Porter passe le flambeau. L'Université Laval devra se dénicher un nouveau président de conseil d'administration.
Après avoir présidé à l'Assemblée générale des membres de l'Université, mercredi après-midi, où il a présenté les états financiers de l'institution, M. Porter a informé en soirée les membres du C. A. de sa décision, a appris Le Soleil. 
Une information confirmée par l'Université Laval. «Après six années passées au C. A. de l'Université Laval, dont cinq à titre de président, M. Porter a décidé de ne pas prolonger son mandat», a indiqué le porte-parole Samuel Auger.
Il aurait pu obtenir un deuxième renouvellement de mandat de trois ans, tel que le stipulent les statuts de l'Université. Mais, selon nos informations, il préfère se consacrer à la réalisation du pavillon Lassonde au Musée national des beaux-arts ainsi qu'à un projet d'écriture.
La dernière année du mandat de M. Porter a été passablement houleuse. L'octroi par le C. A. d'une bonification des conditions d'après-mandat des hauts dirigeants de l'Université Laval en période d'austérité a soulevé la controverse sur le campus, mené à un bras de fer avec deux ministres de l'Éducation consécutifs et entraîné plusieurs poursuites de la part des syndicats de l'institution.  
M. Porter a toujours défendu cette décision en soutenant qu'elle était justifiée et recommandée par un comité indépendant. «Il se dit heureux d'avoir mis en place un nouveau cadre de gouvernance du C. A., tout en ayant contribué, avec les membres du C. A. et l'équipe de direction, au développement d'une vision d'avenir pour notre institution», a ajouté M. Auger.