Inscription informatique à Laval: la grogne monte chez les étudiants

Le nouveau système d'inscription de l'Université Laval connaît des débuts difficiles. La grogne monte dans les rangs des étudiants, qui se plaignent de l'inefficacité de ce système informatique qu'ils financent à hauteur de 13 millions $.
Depuis le 16 mars, le portail Capsule remplace l'ancien site Internet Adage, qui permet de gérer l'inscription des étudiants en ligne. Un changement qui ne se fait pas sans heurts.
«C'est un peu le chaos», affirme Barbara Poirier, présidente de la CADEUL, l'association des étudiants de premier cycle. «Plusieurs étudiants nous ont contactés parce qu'ils n'arrivaient pas à s'inscrire à leurs cours. Il y a beaucoup de problèmes.»
Des étudiants en éducation n'ont pas pu s'inscrire à leurs stages d'été. D'autres ne trouvent pas leurs cours dans le répertoire, qui fonctionne par matières et non par programmes. Certains ont été obligés de s'inscrire en personne au bureau du registraire ou avec l'aide du personnel de leur département.
Directeurs débordés
«Des directeurs de programmes sont débordés parce qu'ils doivent accompagner les étudiants qui n'arrivent pas à s'inscrire dans le portail. On se demande pourquoi on a implanté ce programme à la hâte», ajoute Mme Poirier.
La présidente de la CADEUL rappelle que ce projet, évalué à 26 millions $, est financé à moitié par les étudiants, qui versent l'équivalent de 25 $ par session à temps plein depuis 2005. L'association a par ailleurs créé une page sur son site Internet, intitulée «Une capsule dure à avaler», où les étudiants sont invités à faire part de leurs commentaires.
Le mécontentement se fait aussi entendre du côté de l'AELIES, l'association des étudiants inscrits aux études supérieures. «Le service n'est pas au rendez-vous, l'interface n'est pas claire», laisse tomber son président, Jérôme Lankoandé.
Le directeur du projet, André Armstrong, affirme de son côté qu'il a reçu une quarantaine de plaintes jusqu'à maintenant. «Dans l'ensemble, ça se déroule assez bien, dit-il. On est conscient qu'il y a des commentaires, on les prend en considération.»
Certaines anomalies sont scrutées à la loupe. Huit étudiants - sur 19 000 - ont eu accès à un dossier contenant des informations personnelles qui ne leur appartenaient pas. L'équipe de M. Armstrong tente de remédier à la situation le plus vite possible.
D'autres problèmes ont aussi été réglés, ajoute-t-il. Au cours des premières semaines, une vingtaine de cours préalables étaient inexistants.
Selon M. Amstrong, il y a environ le même nombre d'étudiants inscrits à la session d'automne en ce moment qu'à la même période l'an dernier, preuve que le système n'est pas si compliqué. Son équipe reçoit environ 35 appels et une trentaine de courriels par jour provenant d'étudiants qui ont besoin d'aide pour s'inscrire.
Sur Facebook, un groupe a été créé pour protester contre ce nouveau portail, intitulé «Capsule c'est de la marde». Plus de 800 étudiants y ont adhéré.