Hélène David en conférence de presse mercredi matin.

Hélène David rejette le rapport de la direction du Conservatoire

La ministre Hélène David rejette sans nuance le rapport qui recommande la fermeture des établissements régionaux du Conservatoire et prend «personnellement le dossier en main».
La titulaire de la Culture et des Communications a finalement reçu, mardi, le rapport éventé par Le Soleil il y a presque deux semaines. Elle se «dissocie complètement des conclusions» du document produit par la direction du Conservatoire.
La ministre David rencontrera dès jeudi le directeur général et le président du conseil d'administration du Conservatoire pour leur dire sa «grande déception» face à leur proposition pour mettre fin au déficit du réseau. Le déficit cumulé est de 14 millions $.
Le rapport ne «comporte qu'une seule conclusion, soit la cessation des activités d'enseignement dans les établissements dans les régions», déplore la ministre David. Le document suggère de fermer les portes des écoles de musique et d'art dramatique de Rimouski, Saguenay, Trois-Rivières, Gatineau et Val-d'Or. Cela va à l'encontre de la loi constitutive du Conservatoire, fait valoir Mme David.
La ministre veut rassurer les établissements et les étudiants quant à la poursuite de l'enseignement dans les locaux du Conservatoire. «J'aurais beaucoup apprécié qu'il y ait des hypothèses autour de la structure, a déclaré Mme David. Quand on dit qu'on veut garder le service aux clients, aux étudiants, aux patients, aux enfants, c'est un exemple. (...) Il faut réaménager la question des structures, de l'administration, de la lourdeur administrative.»
La ministre note aussi que les établissements de Montréal et de Québec doivent faire partie de la solution, pas seulement ceux des régions.