La sélection s’effectue sur des indicateurs comme l’intégrité, le courage, la détermination et l’indépendance, qui témoignent du potentiel de l’étudiant. 

Deux boursières de 100 000 $ à Québec

Deux étudiantes de la région de Québec se sont vu attribuer la Bourse Loran évaluée à 100 000 $, soit la plus importante bourse de premier cycle de quatre ans au Canada.

Victoria Champagne, étudiante en Sciences humaines au Cégep Limoilou et Maryna Rusakova, étudiante au Collège Champlain St. Lawrence font partie des 36 jeunes à s’être distingués parmi plus de 5000 candidats canadiens. Seulement sept Québécois ont été récompensés.

La sélection s’effectue sur des indicateurs comme l’intégrité, le courage, la détermination et l’indépendance, qui témoignent du potentiel de l’étudiant. 

Victoria Champagne assure que la Bourse Loran sera un soutien dans la poursuite de ses études au baccalauréat en psychologie à l’université.

Victoria Champagne, qui occupe le plus haut poste de leadership de son unité au sein des Cadets royaux de l’Armée canadienne, assure que la Bourse Loran sera un soutien dans la poursuite de ses études au baccalauréat en psychologie à l’université. Elle est aussi impliquée auprès de la Société de l’arthrite. 

«Je suis très fière d’obtenir cette bourse parce qu’elle vient reconnaître la qualité de mon implication. J’ai senti que le comité ne recherchait pas des jeunes qui sont partout, mais bien ceux qui s’investissent significativement dans ce qu’ils font», a témoigné la jeune étudiante. 

De son côté, Maryna Rusakova organise régulièrement des collectes de fonds pour les comités desquels elle fait partie. Elle fait du bénévolat au sein de sa communauté et elle a lancé, avec son partenaire, une entreprise écoresponsable qui contribue à réduire le gaspillage alimentaire.

Maryna Rusakova organise régulièrement des collectes de fonds pour les comités desquels elle fait partie.