Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Un nouveau partenariat vient d’être conclu entre le cégep de Limoilou et celui de la Gaspésie et des Îles.
Un nouveau partenariat vient d’être conclu entre le cégep de Limoilou et celui de la Gaspésie et des Îles.

Des étudiants de Limoilou aux Îles-de-la-Madeleine dès l’automne

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Chaque session, un quintette d’étudiants du cégep de Limoilou pourra prendre l’avion vers les Îles-de-la-Madeleine afin d’y poursuivre son parcours scolaire durant quelques mois.

Un nouveau partenariat vient d’être conclu avec le cégep de la Gaspésie et des Îles. Il stipule que les quelques élus recevront un billet payé pour s’envoler vers le campus insulaire ainsi que 1300 $ en subvention pour payer une partie de leur loyer sur place.

Mais cette expérience ne s’adresse pas à tous les cégépiens de Limoilou; pas aux nombreux inscrits des cursus techniques, ni à ceux du parcours en langues. Il y aura néanmoins un bassin de candidats potentiels importants : 500 étudiants en Sciences de la nature et 900 en Sciences humaines, précise Josyka Lévesque conseillère en communication à Limoilou.

Pourquoi seulement eux, pas leurs confrères et consoeurs des autres programmes? Une question d’arrimage, d’équivalence, entre les cours donnés dans la capitale et ceux des Îles, dit-elle.

Cette expérience d’études «à l’étranger» ne sera toutefois pas offerte aux nouveaux arrivants à Limoilou. La session d’intégration devra se dérouler dans le cégep d’appartenance. Mais les plus vieux de 2e, 3e et 4e session pourront tenter leur chance. «Ils pourraient, dès l’automne prochain, se retrouver aux Îles-de-la-Madeleine.»

Les détails du processus de sélection seront présentés ultérieurement aux étudiants de Québec.

L’entente entre les deux établissements scolaires est valide 5 ans, mais sera renouvelée s’ils sont satisfaits.

Au fait, nous avons contacté le cégep des Îles-de-la-Madeleine afin de discuter des avantages de ces échanges pour l’institution. Au moment de transmettre cet article, on ne nous avait pas rappelés.