De nombreuses écoles de la région de Québec appuient la charte

Une association regroupant de nombreuses directions d'écoles des commissions scolaires de la grande région de Québec appuie le projet de charte de la laïcité.
Dans un sondage réalisé au cours des dernières semaines, près de 70 % des membres de l'Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE) se sont dits pour l'interdiction de signes religieux ostentatoires pour le personnel des établissements scolaires, tandis que 95 % d'entre eux ont indiqué qu'ils voulaient des règles claires pour baliser les demandes d'accommodements raisonnables.
«Ce projet de loi est un pas de plus vers une réelle déconfessionnalisation de nos établissements scolaires. Pour notre association, les valeurs de laïcité, de neutralité religieuse de l'État et d'égalité entre les hommes et les femmes sont non négociables», a fait valoir la présidente de l'AQPDE, Danielle Boucher, par voie de communiqué.
Cette dernière souligne par ailleurs que le projet de loi 60 devrait aussi couvrir les écoles privées subventionnées par l'État.
L'AQPDE regroupe 430 directions d'établissement scolaire et de centre de formation professionnelle et d'éducation des adultes sur le territoire des commissions scolaires de la Capitale, des Premières-Seigneuries, des Découvreurs, des Navigateurs, des Appalaches, de Portneuf, Beauce-Etchemin, Charlevoix, Côte-du-Sud et Kamouraska-Rivière-du-Loup.