Les CPE, comme ici celui du CHUL, à Québec, pourront dorénavant accueillir 12 enfants handicapés au lieu de 9 et offrir trois heures d'accompagnement individuel par jour au lieu d'une seule heure.

CPE: le budget pour les enfants lourdement handicapés sera doublé

Le ministère de la Famille double le budget alloué aux enfants lourdement handicapés afin que les services de garde éducatifs puissent accueillir tous ceux qui frappent à leur porte.
C'est au Centre de la petite enfance (CPE) du CHUL, à Québec, que le ministre de la Famille Sébastien Proulx a annoncé mardi une bonification de 2,6 millions $ du programme dédié aux enfants handicapés ayant d'importants besoins.
Les CPE pourront dorénavant accueillir 12 enfants handicapés au lieu de 9 et offrir trois heures d'accompagnement individuel par jour au lieu d'une seule heure. Le salaire des éducateurs qui s'occupent de ces enfants est aussi revu à la hausse, passant de 15$ à 21$ de l'heure.
«Il faut que tous les enfants aient les mêmes chances et avec ce montant, on pense être en mesure de répondre à toutes les demandes et même plus», a souligné le ministre Proulx. L'an dernier, le ministère de la Famille a reçu des demandes pour 290 enfants lourdement handicapés en âge de fréquenter la garderie. 
La nouvelle a réjoui Richard Bigaouette, directeur général du CPE du CHUL. M. Bigaouette déplorait en mars dernier, dans Le Soleil, devoir solliciter l'aide du public pour continuer à accueillir deux bambins lourdement handicapés. Le CPE s'était vu refuser une subvention extraordinaire pour Camille, 18 mois, qui est aveugle, et Amin, 2 ans et demi, atteint d'une maladie qui le prive de tout tonus musculaire. 
L'annonce de mardi ne permettra pas de payer le salaire complet d'une éducatrice pour chaque enfant, mais M. Bigaouette le voit quand même comme un bon coup de pouce pour ses deux «petits cocos». «On se sent un peu plus épaulés dans notre situation.»