Le stationnement souterrain du pavillon Ferdinand-Vandry, à l'Université Laval, a été transformé en véritable scène de désastre vendredi, au profit des étudiants en Sciences infirmières.

Code orange à l'Université Laval

Le stationnement souterrain du pavillon Ferdinand-Vandry, à l'Université Laval, a été transformé en véritable scène de désastre vendredi, au profit des étudiants en Sciences infirmières.
Le scénario était une explosion de propane dans une foire de sciences. Une quarantaine de faux blessés ont donné du fil à retordre aux étudiants, qui ont dû procéder au triage selon le type de blessures, sous l'oeil avisé de leurs professeurs.
«On voulait une situation chaotique, avec beaucoup de bruit. On s'est rendu compte qu'en situation de stress, on agit différemment», explique Samuel Dupuis, jeune coordonnateur de l'activité Code orange. Des étudiants en soins préhospitaliers du Cégep de Sainte-Foy ont aussi été mis à contribution.
Cette simulation, une première à l'Université Laval, devrait se répéter l'an prochain, cette fois en collaboration avec des hôpitaux de la région.