Le laboratoire de radio-oncologie du Cégep de Sainte-Foy

Cégep de Sainte-Foy : un appareil de radiothérapie unique pour la formation

Le Cégep de Ste-Foy dispose maintenant de l'appareil de radiothérapie le plus moderne dans la région de Québec. Plus moderne encore que ceux du service de radio-oncologie de l'Hôtel-Dieu de Québec.
<p>Les nouvelles installations serviront avant tout à la formation des nouveaux technologues au Cégep de Sainte-Foy. Auparavant, professeurs et étudiants devaient se rendre à l'Hôtel-Dieu de Québec à des heures tardives en soirée pour se familiariser avec les appareils de radiothérapie. </p>
<p>L'appareil de radiothérapie du Cégep de Sainte-Foy est le premier équipement du genre destiné à l'enseignement en Amérique du Nord. </p>
L'appareil et le nouveau laboratoire de radio-oncologie du cégep qui ont coûté 5 millions $ ont été inaugurés officiellement, mardi, en présence des médias et de représentants des milieux de l'éducation et de la santé. L'appareil est utilisé depuis septembre dernier.
«C'est le premier équipement du genre destiné à l'enseignement en Amérique du Nord. On est maintenant en mesure d'offrir une formation à la fine pointe de ce qui se fait dans le domaine au cours des prochaines années», s'est réjouie la directrice générale du collège d'enseignement, Carole Lavoie.
L'appareil ne pourra pas être utilisé pour des traitements sur des patients. Le calibrage de l'appareil et le logiciel pour calculer les doses de radiation n'ont pas le même niveau de précision que celui des appareils utilisés pour des traitements sur des cancéreux. 
Les nouvelles installations serviront avant tout à la formation des nouveaux technologues. Auparavant, professeurs et étudiants devaient se rendre à l'Hôtel-Dieu de Québec à des heures tardives en soirée pour se familiariser avec les appareils de radiothérapie. En plus, le nouvel appareil évitera des conflits d'horaires entre l'enseignement et les traitements à l'Hôtel-Dieu. Des projets de recherche par des étudiants en physique à l'Université Laval pourront aussi être réalisés dans le nouveau laboratoire du Cégep de Ste-Foy.
Traitements
Par ailleurs, des patients cancéreux de la région n'ont pas été obligés, jusqu'à maintenant, de se rendre à Montréal ou dans d'autres régions, pour y subir des traitements de radiothérapie. «98% des patients sont traités dans le délai de 28 jours à l'Hôtel-Dieu de Québec», a indiqué Geneviève Dupuis, du service des communications du CHU de Québec.
L'an dernier, un plan a été préparé afin d'amener des patients à se faire traiter dans d'autres régions dans l'éventualité où les installations de l'Hôtel-Dieu seraient débordées. «Jusqu'à maintenant, on n'a pas eu besoin d'appliquer ce plan», a-t-elle affirmé.-