Quebec Education Minister Yves Bolduc during question period Wednesday, November 5, 2014 at the legislature in Quebec City. THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot

Bolduc discutera de fusions de commissions scolaires

Quelles économies engendreront les fusions de commissions scolaires prévues par le gouvernement Couillard? C'est la question que posera la présidente de la fédération qui les représente, Josée Bouchard, lors d'une rencontre prévue avec le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, cet après-midi.
Le ministre a confirmé ce matin que cette réunion permettra de discuter des fusions à venir. En Chambre, M. Bolduc a indiqué que sa réflexion portait sur la gouvernance et le regroupement d'un certain nombre de commissions scolaires de même que sur les pouvoirs dévolus aux écoles. Il n'a pas précisé s'il entendait abolir les élections scolaires, dont le taux de participation au scrutin du 2 novembre a été inférieur à 5 %.
De son côté, la Fédération des commissions scolaires a appris par les médias ce matin, «avec étonnement et inquiétude», les détails d'un scénario de fusions élaboré par le gouvernement.
Selon le quotidien La Presse, le nombre de commissions scolaires passerait de 72 à 46 et ce sont surtout les régions qui seraient touchées.
Dans la région de Québec, les commissions scolaires de la Capitale, des Découvreurs et de Portneuf seraient fusionnées. La commission scolaire des Premières-Seigneuries serait regroupée avec celle de Charlevoix alors que les Navigateurs, sur la Rive-Sud, serait épargnée.
La Fédération des commissions scolaires se demande aussi comment ces chambardements de structures, qui pourraient prendre des années à se mettre en place, permettront d'assurer le maintien de la qualité des services aux élèves.
Avec La Presse canadienne