La ministre de la Culture Hélène David

Administration du Conservatoire: David s'accorde un temps de réflexion

La ministre de la Culture Hélène David veut se donner encore du temps avant de décider si elle garde sa confiance dans l'administration actuelle du Conservatoire de musique et d'art dramatique.
Mme David s'explique mal pourquoi la direction actuelle lui a recommandé de fermer ses établissements en région pour redresser sa situation financière. Un rapport révélé jeudi par Le Soleil fait état d'autres pistes de solution et critique la gestion et les augmentations de salaire de la direction du Conservatoire.
«Pourquoi n'y a-t-il pas d'autres scénarios proposés? demande la ministre. Pourquoi on n'a pas regardé la structure administrative, le coût des loyers, les partenariats avec les institutions en région? Pourquoi pas d'analyse plus fine région par région?»
Convocation
La ministre a convoqué à son bureau de Québec le directeur général Nicolas Desjardins et le président du conseil d'administration pour chercher à obtenir des réponses. Elle n'avait pas l'intention de commenter le déroulement de la réunion.
«Ils savent où je loge par rapport à leur recommandation, a-t-elle indiqué en avant-midi. Je vais évaluer après ça l'attitude, la réaction qu'ils ont, leur proposition. J'imagine qu'eux sont en train de réfléchir, je réfléchis, puis on verra. On se donne encore un peu de temps.»
Mercredi, la ministre s'est dissociée de la proposition de la direction du Conservatoire de fermer les établissements de Val-d'Or, de Gatineau, de Saguenay, de Rimouski et de Trois-Rivières pour renflouer le déficit accumulé du réseau de 14 millions $.