Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

432 M$ du fédéral destinés aux écoles: le mystère persiste

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le gouvernement Legault a refusé de dire à l’Assemblée nationale mardi comment il avait dépensé les 432 millions $ du gouvernement fédéral destinés à rendre les écoles plus sécuritaires en temps de pandémie.

Les députés libéraux André Fortin et Marwah Rizky ont tour à tour posé la question aux ministres des Finances et de l’Éducation, Éric Girard et Jean-François Roberge, sans succès.

Le Soleil rapportait jeudi qu’il s’était vu refuser une demande d’accès à l’information visant à savoir précisément comment Québec avait dépensé ou comptait dépenser les 432 millions $ du gouvernement fédéral destinés aux écoles. 

Les «documents recensés» ne pouvaient nous être transmis «étant donné qu’ils contiennent des renseignements dont la divulgation pourrait porter préjudice à la conduite des relations entre le gouvernement du Québec et un autre gouvernement [article 19 de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels]», a justifié le responsable de l’accès à l’information du ministère de l’Éducation.

Dans le cadre du Fonds pour la rentrée scolaire sécuritaire, le gouvernement Trudeau a investi 2 milliards $ «pour aider les provinces et territoires, alors qu’ils ont la responsabilité d’assurer la sécurité des élèves et des membres du personnel», nous expliquait la semaine dernière l’attachée de presse du ministre fédéral des Affaires intergouvernementales, Corinne Havard.

L’accord conclu visait à «appuyer les provinces et territoires à un moment critique tout en laissant suffisamment de flexibilité pour que chaque gouvernement puisse utiliser les fonds pour assurer un retour en classe sécuritaire», précisait la porte-parole du ministre Dominic LeBlanc.

Le premier versement de 50 % a été effectué à l’automne 2020. Selon Corinne Havard, les provinces et territoires devaient soumettre une lettre avant la fin du mois de décembre 2020 afin d’accéder à la deuxième phase de financement.  

«Cette lettre devait présenter les investissements éducatifs supplémentaires réalisés avec le premier milliard de dollars pour soutenir un retour en classe en toute sécurité, ainsi que la façon dont les fonds supplémentaires seraient dépensés pendant le reste de l’année scolaire 2020-2021. Toutes les provinces ont soumis leur lettre et toutes les provinces ont reçu le deuxième versement», confirmait Corinne Havard.