Le Soleil
L’Université Laval reconnaît les langues autochtones

Éducation

L’Université Laval reconnaît les langues autochtones

Victoria Baril
Victoria Baril
Le Soleil
Les langues autochtones sont maintenant reconnues par l’Université Laval comme langues premières. Ce changement dans le règlement des études, qui rend l’obtention d’un diplôme plus accessible pour les étudiants des Premières Nations, est bien accueilli par la sénatrice et militante autochtone Michèle Audette.
Des modèles masculins pour développer l’envie de lire chez les garçons

Éducation

Des modèles masculins pour développer l’envie de lire chez les garçons

Isabelle Carignan
Professeure titulaire, Université TÉLUQ
Annie Roy-Charland
Professeure titulaire en psychologie, Université de Moncton
France Beauregard
Professeure associée en relation famille-école-communauté, Université de Sherbrooke
Joanie Viau
Chargée d'encadrement, Université TÉLUQ
Marie-Christine Beaudry
Professeure en didactique du français, Université du Québec à Montréal (UQAM)
ANALYSE / Nous entendons souvent que les garçons ne lisent pas ou n’aiment pas lire. Or, les garçons lisent, mais pas nécessairement ce que le milieu scolaire leur propose ; les garçons vont préférer lire des documentaires, des bandes dessinées ou des magazines, par exemple. De là l’importance qu’ils puissent choisir les livres qu’ils désirent lire et de varier les choix proposés.
Cachez ce ventre, ces cuisses et ces épaules

Éducation

Cachez ce ventre, ces cuisses et ces épaules

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
En 2018, des élèves de plusieurs établissements secondaires de la province joignaient le mouvement des carrés jaunes pour dénoncer les codes vestimentaires jugés sexistes. Quatre ans plus tard, les vêtements portés en classe par les adolescentes font toujours l’objet d’une surveillance étroite et démesurée par rapport à ceux des garçons. Et les filles en ont assez. Le Soleil s’est intéressé à leurs frustrations à l’égard de règles qu’elles considèrent «injustes», «obsolètes» et «discriminatoires».
80 M$ pour attirer les étudiants étrangers en région

Éducation

80 M$ pour attirer les étudiants étrangers en région

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Jocelyne Richer
La Presse Canadienne
Québec dégage 80 millions$ répartis sur quatre ans pour encourager les étudiants étrangers à entreprendre des études postsecondaires en français en région. L’annonce a été faite jeudi par le ministre Jean Boulet à l’Université du Québec à Rimouski.
Enseignement virtuel: la technologie ne doit pas prendre le dessus sur les apprentissages

Éducation

Enseignement virtuel: la technologie ne doit pas prendre le dessus sur les apprentissages

Isabelle Carignan
Professeure titulaire, Université TÉLUQ
Charlette Ménard
Professeure, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)
Joanie Viau
Chargée d'encadrement, Université TÉLUQ
Marie-Christine Beaudry
Professeure en didactique du français, Université du Québec à Montréal (UQAM)
Steve Bissonnette
Professeur titulaire Département éducation, Université TÉLUQ
ANALYSE / Depuis le début de la pandémie de COVID-19, en mars 2020, différentes méthodes d’enseignement à distance ont été mises en place au pays. Les deux modes principaux qui ont émergé sont l’enseignement virtuel synchrone (en direct, à l’écran) et l’enseignement virtuel asynchrone (l’enseignant enregistre son cours à l’avance et il peut être visionné à tout moment, ou alors il donne des activités et devoirs à faire à la maison par l’entremise d’une plate-forme d’apprentissage).
Les bienfaits et les défis de l'éducation en plein air

Éducation

Les bienfaits et les défis de l'éducation en plein air

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
L'éducation en plein air comporte de multiples avantages, aussi bien pour les enseignants que pour les jeunes, mais ceux qui souhaitent la mettre en pratique doivent relever de nombreux défis, a-t-on entendu mercredi dans le cadre du 89e congrès de l'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences (ACFAS).
Futures éducatrices: première hausse des inscriptions au DEC depuis 2014

Éducation

Futures éducatrices: première hausse des inscriptions au DEC depuis 2014

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Les demandes d’admission à la technique d’éducation à l’enfance sont en hausse dans les cégeps du Québec, une première depuis 2014. Sauf que cette augmentation n’est pas encore généralisée et ne comble que 1 % de l’objectif que s’est fixé le gouvernement Legault de trouver 18 000 nouvelles éducatrices d’ici cinq ans par plusieurs moyens.
Enseignants non légalement qualifiés dans nos écoles: quelles solutions?

Éducation

Enseignants non légalement qualifiés dans nos écoles: quelles solutions?

Geneviève Sirois
Professeure en administration scolaire, Université TÉLUQ
Aline Niyubahwe
Professeure associée, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)
ANALYSE / À partir du début des années 2000, et ce, pendant plus d’une dizaine d’années, la profession enseignante au Québec était marquée par une précarité croissante et une difficulté pour les nouveaux diplômés en enseignement à obtenir un emploi régulier. Or, cette tendance s’est renversée depuis 5 ans, et de manière encore plus marquée avec la pandémie.
Diversité dans les universités: des critères homogènes contre-productifs

Éducation

Diversité dans les universités: des critères homogènes contre-productifs

Guillaume Blum
Chercheur au centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)
ANALYSE / Depuis quelques jours, une controverse touche l’Université Laval. Pour viser ou s’approcher des critères ÉDI (équité, diversité, inclusion) imposés par le programme de chaires de recherche du Canada (CRC), les candidat·e·s à de nouvelles chaires doivent obligatoirement se qualifier à l’un des critères ÉDI, à savoir appartenir à une minorité visible, être une femme, autochtone ou en situation de handicap.
Chaires de recherche du Canada à l’Université Laval: l’exclusion de «l’homme blanc non-handicapé» dénoncée

Éducation

Chaires de recherche du Canada à l’Université Laval: l’exclusion de «l’homme blanc non-handicapé» dénoncée

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Un concours du Département de biologie de la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval, qui sollicite des candidatures pour des postes dans des Chaires de recherche du Canada (CRC), fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux, alors qu’il exclut d’emblée «l’homme blanc non-handicapé», peu importe ses compétences, dénonce l’humoriste Guy Nantel.