Depuis le début de l’été, un bâtiment de 67 logements pousse en bordure de la rivière Saint-Charles.
Depuis le début de l’été, un bâtiment de 67 logements pousse en bordure de la rivière Saint-Charles.

Écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres: 67 nouveaux logements sortent de terre

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Synchro Immobilier a repris du service dans l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres. Depuis le début de l’été, un bâtiment de 67 logements pousse en bordure de la rivière Saint-Charles. Un projet locatif de quelque 15 millions $.

L’entreprise est connue au centre-ville, notamment pour sa trilogie de lézards du quartier Saint-Roch : les copropriétés du Kaméléon dressées sur le boulevard Charest Ouest, les logements du Gecko de Saint-Vallier Est et le Caïman dont la vente se poursuit sur Charest Est.

Mais ses énergies sont maintenant investies à l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, là où Synchro a participé à la création de la tour Origine, réputée pour sa structure de bois de 13 étages. En cour arrière, sur la rue du Cardinal-Maurice-Roy, apparaît «Le Lièvre Habitat Urbain», une structure de béton de six étages dont la livraison est promise pour juin 2021, indique au Soleil le président et architecte George Blouin.

Il y a déjà des copropriétés, des maisons de ville et un immeuble de logements communautaires dans l’écoquartier. Le secteur est mûr pour des appartements modernes, selon lui.

«Au bord d’une rivière, au centre-ville, c’est assez rare. La place était tout indiquée pour combler les besoins en termes de location.»

«Vestiaire sportif» 

Pour attirer la clientèle, l’architecte prévoit quelques attraits, comme un «vestiaire sportif» dont la porte ouvrira directement sur le sentier et la piste cyclable bordant la Saint-Charles. Les locataires pourront y ranger et entretenir leurs skis de fond et vélo, notamment. 

Il y aura également un stationnement souterrain de deux étages et une terrasse commune sur le toit.

«On prévoit débuter la mise en location à la fin de la semaine.»

Plusieurs autres projets

Il y a plusieurs autres projets immobiliers à l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres. En début d’année, Le Soleil avait dressé la liste des édifices promis par des entrepreneurs locaux. Plus de 300 logis sont sur les plans.

En plus, une passerelle cyclopiétonne est en construction au-dessus de la rivière pour faciliter l’accès aux Vieux-Limoilou et ses commerces. Un pavillon d’accueil pour le parc, réputé notamment pour son sentier de patinage l’hiver, est aussi en chantier.

À LIRE AUSSI: Boum immobilier pour l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres de Québec

D’ailleurs, au début de l’été, le maire de Québec Régis Labeaume a annoncé que la Ville est prête à passer le relais aux investisseurs privés pour compléter l’aménagement de l’ancien quartier industriel. Après plus de 10 ans à bosser à la revitalisation, à la décontamination, l’administration municipale juge qu’il appartient aux promoteurs de compléter le tableau en y plantant des logements et bureaux. 

La mairie, elle, concentrera ses efforts de développement dans le secteur Chaudière, autour du IKEA et du Décathlon.

À LIRE AUSSI: Écoquartiers: la Ville s’apprête à passer le relais au privé [VIDÉO]

À la recherche de plus d’infos au sujet de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres. La Ville de Québec en publie ici