Du jeudi au dimanche, un premier film familial sera diffusé à 19h et un deuxième «pour la clientèle avertie» sera diffusé à 21h30. Les diffusions se poursuivront jusqu’au 23 août.
Du jeudi au dimanche, un premier film familial sera diffusé à 19h et un deuxième «pour la clientèle avertie» sera diffusé à 21h30. Les diffusions se poursuivront jusqu’au 23 août.

Du ciné à l’aéroport tout l’été

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
La Ville de Québec a dévoilé les deux endroits qui accueilleront un ciné-parc cet été, soit le site d’ExpoCité et l’aéroport de Québec. Les citoyens pourront profiter de l’activité gratuitement dès le 2 juillet.

Le premier écran sera installé au nord-ouest du Centre Vidéotron dans le stationnement P1 et accueillera 325 véhicules. Le deuxième écran de l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec accueillera 120 véhicules. Un troisième lieu pourrait s’ajouter dans les prochaines semaines, les discussions se poursuivent. 

Les employés de l’aéroport ont participé à la mise sur pied du projet afin d’assurer la sécurité des installations. 

Du jeudi au dimanche, un premier film familial sera diffusé à 19h et un deuxième «pour la clientèle avertie» sera diffusé à 21h30. Les diffusions se poursuivront jusqu’au 23 août. Il n’y aura pas de réservation, ce sera «premier arrivé, premier servi». 

Tous les véhicules de la première diffusion devront quitter le parc pour laisser la place à d’autres véhicules pour le deuxième film. L’objectif est que le maximum de citoyens profite des installations.

La Ville de Québec octroie un montant de 835 000 $ pour l’organisation de trois ciné-parcs sur son territoire, le projet est mené par le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ). Si le troisième site ne venait pas à voir le jour, la subvention sera divisée entre les deux sites déjà annoncés. Le plus gros montant de cette subvention est utilisé pour l’achat et l’installation des écrans, qui seront très grands, promet-on. 

«Ce sera des écrans DEL. Rarement on aura vu un écran aussi grand, d’une aussi belle qualité», assure le directeur général du FCVQ, Ian Gailer.

À la fin de l’entente, la Ville pourra récupérer sans frais les équipements techniques acquis par le FCVQ.

Mesures sanitaires dans les règles

La Ville de Québec promet que les ciné-parcs respecteront les consignes sanitaires toujours en vigueur. Il est entre autres prévu d’installer «beaucoup» de toilettes sur les sites participants, on parle d’une toilette pour 10 véhicules. 

«Dès le départ, la notion des toilettes était au-dessus de nos priorités, pour une image, il y aura des blocs sanitaires à chaque allée, mais tout ça est appelé à être modifié», précise Ian Gailer.

Le maire l’avait promis, du pop-corn, il y en aura. Le FCVQ est en communication avec les différents marchands pour trouver une manière sécuritaire de le vendre, et ainsi fixer les prix.

Pas de concurrence

La Ville de Québec promet aussi que les ciné-parcs n’entreront pas en concurrence avec les salles de cinéma intérieures. Celles-ci ne sont pas encore autorisées à ouvrir leurs portes.

«L’exclusivité des grandes nouveautés sera laissée aux salles, si celles-ci pourront ouvrir cet été, et on leur souhaite», a indiqué Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif à la Ville.

L’idée du projet a été «mûrement réfléchie» avec cet enjeu en tête, assure-t-elle. 

Aussi, la moitié du contenu présenté par les ciné-parcs sera québécois, dans le but d’encourager la culture locale. Des films tournés dans la région seront aussi présentés.

L’ensemble des détails concernant les ciné-parcs est disponible au www.fcvq.ca. La programmation suivra dans les prochaines semaines.

«Les ciné-parcs, c’est quelque chose d’important, c’est une tradition qui s’est perdue avec le temps, on est content de la ramener […] Plus de 100 employés vont être embauchés pour ce projet-là. C’est un début, on apprend ensemble à travailler dans un contexte de pandémie. On espère ajouter une maille intéressante à l’été qu’on se tricote», termine le directeur général du Festival de cinéma de la ville de Québec.

Il est à noter qu’un ciné-parc verra aussi le jour à Montmagny, dans le stationnement de l’aréna. Le projet a été lancé par les Arts de la scène de Montmagny (ADLS) et le coup d’envoi des projections se fera à l’occasion de la fête du Canada, le 30 juin et le 1er juillet. Les diffusions se poursuivront ensuite pour une période de trois semaines, jusqu’au 23 juillet. 

Ces ciné-parcs s’ajoutent à celui du Marché Jean-Talon qui commencera la diffusion le 18 juin. Le propriétaire Patrick Lessard a obtenu les autorisations pour installer deux écrans DEL et accueillir 150 véhicules. Le coût est de 28 $ par auto en prévente, puis 35 $ à l’entrée le soir de la diffusion.

LIRE AUSSI : Un ciné-parc au Marché Jean-Talon dès le 18 juin