Simon Brind’Amour fait face à des accusation de meurtre non prémédité et d’outrage à un cadavre.

Disparition de Josiane Arguin: son conjoint accusé de meurtre

MONTRÉAL — Le conjoint de Josiane Arguin, Simon Brind’Amour, âgé de 37 ans, a été accusé du meurtre de cette dernière, vendredi, à la Cour du Québec au palais de justice de Montréal.

Josiane Arguin, une femme originaire de Québec âgée de 34 ans, avait été portée disparue il y a deux mois, soit le 1er septembre.

Simon Brind’Amour a été appréhendé par les policiers à la suite d’une fouille complète de la résidence de celle-ci, jeudi, dans le quartier Parc Extension.
Il fait face à une accusation de meurtre non prémédité et une accusation d’outrage au cadavre.

Malgré cette deuxième accusation, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) refuse toujours de confirmer si le corps de Mme Arguin a été retrouvé ou non.

Mme Arguin et l’accusé s’affichaient comme couple depuis le mois d’août 2017 sur les réseaux sociaux.

Il s’agit du 24e meurtre à survenir sur le territoire du SPVM en 2018.

Les policiers avaient installé un poste de commandement devant la résidence, mercredi, pour mener cette opération en collaboration avec des experts du Laboratoire de science judiciaire et de médecine légale.

Des chiens pisteurs spécialisés avaient également été utilisés pour ces fouilles.

Josiane Arguin avait apparemment quitté son domicile il y a deux mois, soit le matin du 1er septembre, sans aucun effet personnel et n’avait pas été revue depuis.

L’inquiétude était vive chez ses proches, qui disaient craindre pour sa sécurité.