Diane Vincent, qui a signé quelques études sur le lien entre les radios d'opinion de Québec et la montée du discours haineux, associe les propos violents tenus dans certaines radios à un discours de peur et aux «faits alternatifs».
Diane Vincent, qui a signé quelques études sur le lien entre les radios d'opinion de Québec et la montée du discours haineux, associe les propos violents tenus dans certaines radios à un discours de peur et aux «faits alternatifs».

Discours haineux et radios: des «coûts sociaux très élevés» dénoncés dès 2004

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Bien qu'il n'y ait pas de lien direct entre les radios d'opinion de Québec et un drame comme celui de la Grande Mosquée, il y a tout de même un lien entre ces radios et la montée du discours haineux, selon Diane Vincent, qui a signé quelques études sur le sujet de 2004 à 2010.