L’intersection des rues Saint-Louis et Sainte-Ursule vers 1880.

L’intersection des rues Saint-Louis et Sainte-Ursule

L’intersection des rues Saint-Louis et Sainte-Ursule, avec ses trottoirs de bois, en 1870. L’électricité ne s’imposera qu’une quinzaine d’années plus tard. Notez les réverbères au gaz, que des employés municipaux allument avec de longs bâtons, chaque soir. À droite, on aperçoit l’ancien hôtel de ville de Québec. Le bâtiment, qui fut d’abord la résidence du gouverneur Thomas Dunn, sert ensuite à l’administration municipale, de 1840 à 1896. Il est rasé pour faire place aux maisons en rangée Alexandre-Chauveau, en 1899. Au bout de la rue, on remarque l’ancienne porte Saint-Louis, plusieurs fois démolie et reconstruite. On raconte que son ouverture étroite constituait un défi permanent pour les calèches. Vers 1880, on la remplacera par la porte actuelle.
L’intersection des rues Saint-Louis et Sainte-Ursule en 2018.