Le quai Paquet en 1950

Le quai Paquet en 1950

Situé entre la traverse de Lévis et l’ancien chantier A.C. Davie, le quai Paquet, à Lévis, était jadis un dépôt de charbon, de sel, de pierre et de sable en bordure du Saint-Laurent.

L’entreprise Paquet et fils recevait et revendait ces matières premières arrivées par train et par bateau d’Europe, des États-Unis et des Maritimes.

À l’époque, le sel était utilisé pour la conservation de la nourriture. Le charbon, lui, servait au chauffage domestique et à faire fonctionner les locomotives et les machines à vapeur. Des employés remplissaient des poches de charbon qui étaient ensuite livrées, à l’origine, par des chars tirés par des chevaux. 

Animée par une volonté de mettre en valeur la bordure fluviale et de redonner le fleuve à la population, la Ville de Lévis a imposé une cure de rajeunissement, ces dernières années, au secteur de la traverse et plus particulièrement au quai Paquet. Avec sa fontaine comptant 160 jets s’élevant jusqu’à neuf mètres de hauteur, l’endroit est devenu un attrait touristique. 

Le quai Paquet aujourd'hui