L’autoroute Dufferin et le quartier qui le précédait , 1964-2019

Le haut de la Côté d'Abraham en 1964

Le haut de la Côte d’Abraham (aujourd’hui l’avenue Honoré-Mercier), en 1964. On aperçoit plusieurs commerces, notamment la tabagie Italia, le comptoir lunch J. Andrews et une station-service Shell. En 1976, la construction de l’autoroute Dufferin-Montmorency tranchera le secteur en deux. La maison Mère-Mallet, des Sœurs de la Charité, se retrouve soudain à l’avant-plan. La rue Richelieu, qui mène à l’Hôtel-Dieu, est interrompue par les voies rapides, réaménagées en 2001. À propos de la rue Richelieu, une légende du faubourg Saint-Jean-Baptiste veut qu’elle soit parallèle à la rue D’Aiguillon pour des raisons de «moralité publique». Les deux rues ne se «touchent» jamais pour démentir la rumeur voulant que le cardinal de Richelieu ait été l’amant de sa nièce, la duchesse d’Aiguillon.
L'avenue Honoré-Mercier en 2019.