Le «bunker» sur Grande Allée

Il est probablement parmi les bâtiments les plus mal-aimés de la Ville de Québec : le complexe formé par les édifices J et H, le fameux «bunker», que d'autres surnomment ironiquement le «calorifère».
Il faut dire qu'au-delà de son architecture qui a été critiquée pour son caractère austère, cet édifice a été érigé non sans controverse à la fin des années 60, sa construction ayant forcé la démolition de maisons victoriennes sur ce tronçon de Grande Allée à l'entrée des plaines d'Abraham. 
(Cliquez sur avant, après, ou encore actionnez la petite poignée qui permet de défiler les deux versions de l'image, parfaitement ajustées.)