1952

L'avenue d'Estimauville en 1952

L’hôpital Saint-Michel-Archange, vu de l’intersection de l’avenue d’Estimauville et du boulevard Sainte-Anne, en 1952.

L’édifice principal a été complètement refait en 1943, après un terrible incendie. Seule une petite portion du bâtiment ancien subsiste, sur le côté est. L’agriculture est encore présente dans le secteur, mais la ville n’est pas très loin. La charrette tirée par un cheval coexiste avec un arrêt d’autobus bilingue. On se trouve alors sur le territoire du village de Giffard, qui ne sera intégré à Beauport qu’en 1976.

2017

De nos jours, la campagne a fait place à de nombreux commerces, ainsi qu’au Centre de recrutement des forces armées canadiennes. L’hôpital a été rebaptisé Centre hospitalier Robert–Giffard (1976), puis Institut universitaire en santé mentale de Québec (2009), au gré des réformes administratives. C’est bien connu, le ministère de la Santé est un poète incorrigible…