Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La rue Seigneuriale, qui s’appelait la rue Saint-Michel, à Beauport, en 1903.
La rue Seigneuriale, qui s’appelait la rue Saint-Michel, à Beauport, en 1903.

La rue Seigneuriale à Beauport, en 1903

Jean-Simon Gagné
Jean-Simon Gagné
Le Soleil
Patrice Laroche
Patrice Laroche
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La rue Seigneuriale, qui s’appelait la rue Saint-Michel, à Beauport, en 1903. À l’époque, le secteur n’est pas électrifié. Les cultivateurs circulent en carriole tirée par un cheval. L’automobile reste une curiosité hors de prix.

En 1897, une première voiture a circulé sur le chemin Sainte-Foy à la vitesse «vertigineuse» de 29 km/h. Sauf qu’elle est tombée en panne en essayant de monter la rue d’Auteuil, dans le Vieux-Québec. 

Plusieurs gérants d’estrade ont conclu qu’il y a «trop de côtes à Québec» et que l’automobile ne remplacera jamais le cheval. On connaît la suite. 

Aujourd’hui, plusieurs maisons anciennes subsistent, mais il faut un effort d’imagination pour se remémorer le passé champêtre des lieux. Source : «L’avènement de l’automobile au Québec», Cap-aux-Diamants, 2012.

La rue Seigneuriale en 2021

+
VOS SOUVENIRS À PARTAGER

Vous avez des connaissances à partager à propos de ces photos? Elles vous évoquent des souvenirs? Venez utiliser le Chronoscope pour identifier, dater, commenter et géolocaliser ces photos. Ainsi, vous contribuez à enrichir et à diffuser la mémoire collective de votre ville.