Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La rue Sainte-Thérèse, au coin de la rue de l’Aqueduc, en 1965
La rue Sainte-Thérèse, au coin de la rue de l’Aqueduc, en 1965

La rue Sainte-Thérèse, au coin de la rue de l’Aqueduc, en 1965

Jean-Simon Gagné
Jean-Simon Gagné
Le Soleil
Patrice Laroche
Patrice Laroche
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La rue Sainte-Thérèse (aujourd’hui Raoul-Jobin), au coin de la rue de l’Aqueduc, en 1965. Le quartier Saint-Sauveur est alors l’un des plus peuplés de Québec.

On y trouve plus de 150 magasins de «coin de rue», notamment des boucheries, des tabagies, des casse-croûtes et des salons de coiffure. L’épicerie est probablement le type de commerce le plus répandu. Mais pas pour très longtemps encore.

De 1961 à 1976, à travers le Québec, le nombre de petits épiciers «indépendants» passe de 9627 à 3256. 

Notez la vente de vers de terre, pour aller pêcher sur la rivière Saint-Charles ou sur les quais du Port de Québec. À gauche, la voiture stationnée est probablement une Chevrolet Bel Air.

Source : Dale Gilbert, De cloches et de voix, Éditions Zemë, 2012.  


+
VOS SOUVENIRS À PARTAGER

Vous avez des connaissances à partager à propos de ces photos? Elles vous évoquent des souvenirs? Venez utiliser le Chronoscope pour identifier, dater, commenter et géolocaliser ces photos. Ainsi, vous contribuez à enrichir et à diffuser la mémoire collective de votre ville.