La rue Marie-de-l’Incarnation, en direction nord, en 1954

La rue Marie-de-l’Incarnation en 1954

La rue Marie-de-l’Incarnation, en direction nord, en 1954. À l’époque, la rue est traversée par… une voie ferrée!

Pas de barrières. Seulement des feux d’arrêt qui semblent très discrets selon les critères de sécurité d’aujourd’hui. 

Mais il convient de préciser que la circulation automobile est beaucoup moins dense. 

De 1954 à 2017, dans la grande région de Québec, le nombre d’automobiles a été multiplié par 13! Il est passé de 60 200 à 777 000. 

La rue Marie-de-l’Incarnation, en direction nord, aujourd'hui