La rue De Buade dans les années 30
La rue De Buade dans les années 30

La rue De Buade dans les années 30

La rue De Buade et la place de l’Hôtel-de-Ville, vers le milieu des années 30. À l’époque, l’endroit est souvent appelé la place de la Basilique. En 1935-36, l’annuaire de Québec indique que l’entreprise de Patrick Gingras, au coin de la rue, vend du charbon et de l’huile à chauffage.

Le long de la rue De Buade, on retrouve deux commerces très associés à la petite histoire du Vieux-Québec : la Librairie Garneau et le magasin de vêtements Holt Renfrew. 

À droite de la basilique, l’imposant édifice avec une tourelle coiffée d’un dôme est alors le siège du Chronicle Telegraph, le quotidien anglophone de Québec. 

Aujourd’hui, la Librairie Garneau a fait place à la Boutique de Noël. Le Chronicle est devenu un hebdomadaire. 

Le tramway et les pavés ont disparu depuis belle lurette. Mais personne ne s’ennuie des fils électriques, enfouis au début des années 70.

La rue De Buade en 2020