L'intersection de la rue d'Artigny et la Grande Allée en 1952.

La rue d'Artigny en 1952

Le photographe du Soleil Patrice Laroche propose aux lecteurs un retour dans le passé en images grâce à un exercice avant-après, un moyen de documenter les nombreux changements survenus aux quatre coins de la ville à travers le temps. Aujourd'hui: l'intersection de la rue d'Artigny et la Grande Allée.
En 1952, l'intersection de la rue d'Artigny et la Grande Allée n'avait pas de terrasse, alors que la rue était collée sur l'immeuble qui abritait à l'époque une pharmacie.
Ce n'est qu'une dizaine d'années plus tard que l'artère s'est transformée pour accueillir gourmands et festifs, puisque les propriétaires de grandes maisons bourgeoises n'avaient plus les ressources pour s'en occuper, rappelle l'historien Jean-Marie Lebel.
Le photographe du Soleil Patrice Laroche a refait le cliché hivernal représentant aussi une époque où le Manège militaire s'érigeait dans toute sa splendeur.