La Grande Allée en face du Manège militaire en 1951

La Grande Allée en face du Manège militaire en 1951

La Grande Allée, en face du Manège militaire, en 1951. À droite, on aperçoit la maison Harcourt-Smith, qui abrite alors l’École des arts domestiques. Vers 1942, l’établissement compte 25 «techniciennes» qui donnent notamment des cours de couture, de cuisine, de tissage, de crochetage, de tricot, de chapellerie et de broderie. Il joue un rôle clé dans la sauvegarde de l’artisanat populaire.

Hélas, son magnifique bâtiment sera démoli à la fin des années 60, pour construire le Complexe H, alias le calorifère. De l’autre côté de la Grande Allée, les maisons bourgeoises n’auront pas plus de chance. 

Elles seront rasées pour faire place au parc Grande Allée, que tout le monde appelle le Pigeonnier. Il devient ensuite le parc de la Francophonie, en 1995. 

Aujourd’hui, le secteur se trouve au coeur des activités du Carnaval du Québec et du Festival d’été. (Sources: Société historique de Québec et les Éditions Histoire Québec

La Grande Allée en face du Manège militaire en 2020