La Côte du Passage, début du 20e siècle.

La côte du Passage

La côte du Passage, à Lévis, au début des années 1900.

La ville de Lévis a été la première à être reliée par le chemin de fer à Montréal, aux provinces maritimes et aux États-Unis. Pendant plusieurs décennies, la côte du passage a été le symbole d’une très grande effervescence économique. À propos de Lévis, le poète Louis Fréchette pouvait écrire : «Tu surgis, et Québec ta rivale pâlit». 

Aujourd’hui, les fils électriques ont été ensevelis. Mais le glorieux passé de la côte n’est plus toujours visible. Malgré quelques belles réussites, les incendies et les démolitions ont fait leur œuvre. L’indifférence aussi.

La Côte du Passage en 2018.