La colline parlementaire en 1971

La colline parlementaire en 1971

Le réaménagement de la colline Parlementaire, au printemps de 1971. La construction des édifices H et J, dont la forme rappelle vaguement un calorifère, n’est pas tout à fait terminée. Sur la Grande Allée, on aperçoit encore des maisons qui font face au Manège militaire. Elles seront bientôt démolies pour faire place au parc Grande Allée, que tout le monde surnomme Le Pigeonnier. L’endroit, qui forme un amphithéâtre naturel, sera rebaptisé parc de la Francophonie, en 1995. Tout près de l’Assemblée nationale, au centre de la photo, on remarque la maison Hearn, construite vers 1840. Elle avait servi de décor dans le film I Confess (La loi du silence), du cinéaste Alfre
La colline parlementaire en 2019