La 5e rue à Limoilou en 1940.
La 5e rue à Limoilou en 1940.

La 5e rue à Limoilou en 1940

Un cortège funèbre sur la 5e Rue, à Limoilou, en 1940. Après avoir été fusionné à Québec, en 1909, le «nouveau quartier» a connu un boum démographique. De 1911 à 1931, la population est passée de 3652 à 25 795 personnes. Les promoteurs se sont inspirés du modèle quadrillé de New York, avec des rues (est-ouest) et des avenues (nord-sud).

On a vu se multiplier les immeubles en brique de quelques étages, avec des escaliers à l’extérieur pour gagner de l’espace. Ils deviendront l’emblème du quartier. 

Aujourd’hui, le secteur a gardé ses principaux points de repère. Fermée au culte depuis 2012, l’immense église Saint-Charles-de-Limoilou, sur la 8e Avenue, est reconvertie en «laboratoire d’innovation sociale». 

On veut y développer des projets associant les citoyens, les entreprises et les organisations du quartier.

La 5e rue à Limoilou en 2020.