La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a indiqué que la décision a été prise en collaboration avec le ministère de l’Agriculture. Le plan de la Ville impliquerait trop d’empiétement sur les zones agricoles.

Dézonage des terres agricoles des Sœurs de la Charité: autre refus pour la Ville de Québec

Le Schéma d’aménagement de l’administration Labeaume concernant le développement des terres agricoles des Sœurs de la Charité a été refusé pour une troisième fois. Le ministère des Affaires municipales a rendu publique sa décision mardi après-midi.

Un autre retour à la table à dessin pour la Ville de Québec, qui souhaite utiliser les terrains du secteur de Beauport pour un projet immobilier majeur. 

Questionné à ce sujet lundi avant la séance du conseil municipal, Régis Labeaume avait assuré qu’il n’arrêterait pas de travailler sur le dossier.

«C’est un projet exceptionnel», estime-t-il. 

La ministre Andrée Laforest a indiqué que la décision a été prise en collaboration avec le ministère de l’agriculture. Le plan de la Ville impliquerait trop d’empiétement sur les zones agricoles. 

«La protection du territoire agricole est une priorité pour notre gouvernement. Un avis de non-conformité a donc été envoyé à l’agglomération de Québec concernant son schéma d’aménagement. La non-conformité porte exclusivement sur la demande d’empiétement en zone agricole, notamment sur celle des terres des Sœurs de la Charité», a indiqué la ministre.