Le président du jury du concours de sculpture sur neige, Gilbert Drolet, a 40 ans d’expérience derrière le foulard.

Devenir sculpteur sur neige en cinq étapes faciles

Comment développe-t-on une expertise en sculpture sur neige? Le Soleil s’est posé la question en voyant à l’œuvre les concurrents nationaux de l’International de sculpture sur neige, et a fait appel au président du jury, Gilbert Drolet, pour connaître tous les secrets du métier.

1. Aimer la neige

Secret qui n’en est pas un, la passion pour la sculpture sur neige commence par un intérêt pour ladite matière première. «Ça commence en jouant dans le banc de neige. C’est un amour pour la neige» qui mène à tout le reste, explique en toute connaissance de cause Gilbert Drolet, enseignant retraité pour qui la piqûre est venue il y a presque 40 ans lors d’une sortie éducative au cours de laquelle était proposée une initiation à la sculpture sur neige. Déjà sculpteur sur bois à ses heures, c’était le début d’une longue et heureuse passion.

2. Laisser parler ses forces

Pas besoin d’être un artiste de métier pour faire un bon sculpteur sur neige, il suffit de laisser parler ses forces, assure Gilbert Drolet. Il cite en exemple l’équipe représentant la ville de Québec au présent concours, une équipe composée de trois architectes. Au lieu de miser sur l’originalité de la forme sculptée, les concurrents ont joué avec les limites de l’équilibre de la structure. 

3. Pratiquer… par tous les moyens

Après avoir découvert la sculpture sur neige, Gilbert Drolet s’est rapidement inscrit à un concours. «Pour nous autres, [le prix], ça n’avait pas d’importance. C’était de faire le bloc.»

Quarante ans plus tard, et en tant que membre du jury du concours pour une sixième année, M. Drolet est en mesure de constater une augmentation du nombre de compétitions offertes, et avec elle une amélioration des habiletés techniques chez les sculpteurs sur neige québécois.

Et pour les sculpteurs du monde entier qui n’ont pas, comme nous, de neige à leur disposition quatre mois par année — si ce n’est pas plus —, pas de problèmes, assure Gilbert Drolet. On n’a qu’à troquer la neige pour le sable! 

4. Anticiper la météo

Les participants au volet national de l’International de sculpture sur neige 2018 vous le diront, eux qui ont dû pallier la pluie tombée dans la nuit de samedi à dimanche. Car en plus de réduire le volume de la neige compactée, la pluie atténue les reliefs et les textures des surfaces. 

Seul point positif de ces précipitations, c’est qu’avec cela viennent des températures douces, qui rendent la neige plus malléable, explique M. Drolet.

5. Se faire confiance

Les membres de l’équipe de l’Estrie, qui ont réalisé la sculpture Sex Symbol — on parle ici d’un poisson — n’étaient pas très confiants en leurs chances de succès à quelques minutes de l’annonce des gagnants, dimanche. En entretien avec Le Soleil, le capitaine Serge Mercier et ses coéquipiers Éric Lavallée et Réjean Gagné abordaient à la blague «leurs sept dernières défaites» sur un total de 10 participations à l’International de sculpture sur neige. 

Voilà que les sculpteurs sont finalement repartis à Sherbrooke avec les grands honneurs, ainsi qu’un billet de participation pour le volet international du concours en 2019!

La sculpture de l’équipe de l’Estrie, Sex Symbol, s'est mérité les grands honneurs.

***

LU

Que le plus grand rêve de Bonhomme Carnaval était d’éliminer le réchauffement de la planète. Cette révélation est dévoilée dans la rubrique «Pour tout savoir de Bonhomme…» du site Web du Carnaval. Et tout de cette rubrique est savoureux, à commencer par son entrée en matière. Prénom : Bonhomme/Nom : Carnaval. Logique! L’ami d’enfance de Bonhomme? Nul autre que le père Noël. Et sa gâterie préférée? Peut-être le saviez-vous : la crème glacée et le sorbet. Un petit trésor caché à découvrir sur le site Web du Carnaval

VU

Les visages attentifs des occupants du chalet à Jos devant les passionnantes histoires de Baptiste Leblanc, ce personnage ayant vécu à l’époque de Jos Montferrand, soit au XIXe siècle. Intéressant, drôle, interactif, le conteur réussit à captiver son auditoire, qu’il soit jeune ou vieux. Même Le Soleil s’est laissé prendre au jeu, et aurait pu facilement y passer son après-midi, dimanche.

ENTENDU

Des commentaires sur l’art d’agencer la ceinture fléchée. Ça se passait lors de la cérémonie de mise en capsule en présence des duchesses, le jeudi 25 janvier. À force de la porter, les membres de l’organisation du Carnaval de Québec semblent avoir développé des préférences personnelles. Si la tradition priorise le port du blanc et rouge — donc du blanc sous la ceinture fléchée —, le petit groupe entendu par Le Soleil semblait, lui, attribuer au noir le statut de couleur passe-partout pour mettre en valeur la ceinture fléchée. 

***

EN DÉBUT DE SEMAINE AU CARNAVAL

  • Début du volet international de l’International de sculpture sur neige, mardi à la place George-V
  • Séance de patinage avec Bonhomme, mardi et jeudi de 19h à 19h45 à la patinoire de la place D’Youville